Suivez-moi sur :
prendre-soin-de-ses-vetements-mode-durable

8 astuces pour faire durer ses vêtements

     Aujourd’hui, j’avais envie de partager 8 petites pensées, 8 petits trucs faciles à appliquer pour prendre soin de sa garde-robe et la faire durer le plus longtemps possible, pour consommer de façon plus responsable. Il s’agit de petites choses très logiques, que nos grands-parents voire parents trouveraient totalement normales, mais j’avoue que je les aies redécouvertes il y a quelques temps, juste après m’être fait passée dessus pendant plusieurs années par notre société de marketing et de sur-consommation …

     Lavage, entretien, rangement … lorsque l’on aime la mode, je pense qu’il est important de prendre soin de ses vêtements ! Depuis que j’essaye de modifier mes habitudes de consommation en me tournant vers une mode plus durable, avec des pièces de meilleure qualité, j’ai envie de chouchouter ma garde-robe, de plus en plus remplie de vêtements que j’aime et dans lesquels je me sens bien !

     Pour cela, j’applique les astuces suivantes :

  • 1 – Mieux choisir ses vêtements

     J’essaye de privilégier les matières naturelles, les tissus plus épais et résistants. Je craque encore (de plus en plus rarement) pour des pièces en polyester : pas facile de dénicher une jolie robe, avec le bon imprimé, la bonne coupe, la bonne longueur, la bonne matière … Il y a tellement de choix, et pourtant la quête du vêtement idéal est compliquée ! Peut-être qu’un jour j’apprendrai à coudre pour me constituer ma garde-robe idéale ! En attendant, j’essaye d’acheter plus responsable : les vêtements de qualité durent plus longtemps, et sont plus faciles à repriser et réparer. Les fibres naturelles sont bio-dégradables, et ne mettrons pas des centaines d’années à disparaitre si le petit dernier oublie son cardigan en montagne !

Matières durables, vêtements de qualité

  • 2 – Faire attention au lavage

     J’évite de laver les vêtements au dessus de 30° (à part les draps et autre linge de maison), avec un essorage à 800 max. J’utilise les programmes lavage main pour les matières plus délicates, et des filets de lavage pour les sous-vêtements. Je n’utilise le sèche-linge que pour le linge de maison. Je ne lave pas la laine, la soie et le cachemire à la main : je trouve qu’il vaut mieux les passer en programme adapté à la machine, avec essorage faible, afin de pouvoir les étendre à plat sans qu’ils ne soient encore trop gorgés d’eau. Il ne faut jamais non plus essorer le linge en le tordant entre deux mains, pour ne pas le déformer. Certaines matières ne se lavent que très peu : je ne lave mes gilets en laine en grosse maille qu’une à deux fois dans la saison, et un jean me fait facilement 4-5 jours.

  • 3 – Ne plus utiliser d’assouplissant pour le linge

     C’est fou comme le marketing est efficace : on nous a rabâché qu’il fallait utiliser une lessive pour le noir, une autre pour le blanc, une troisième pour la laine, voire même une quatrième hypo-allergénique à l’arrivée de Bébé … Et bien sûr, ne pas oublier le sacro-sain assouplissant ! Et bien rien de pire que ce produit qui abîme les fibres, détend les élastiques des sous-vêtements, laisse une odeur très forte sur le linge, et serait même la cause d’allergies et d’irritations de la peau. J’habite dans une région où l’eau est très calcaire et pourtant, lorsque j’ai arrêté d’ajouter de l’assouplissant … je n’ai pas vu de différence sur mon linge, mis à part l’absence d’odeur. Oui oui, franchement, aucune différence, avec une lessive classique et biodégradable, pour tout type de linge, et tout le monde se porte bien ! Si vous trouvez vraiment votre linge rêche, vous pouvez utiliser du vinaigre blanc à la place de l’assouplissant, 100% écolo, efficace, et qui n’abîme pas les fibres.

  • 4 – Apporter ses chaussures chez le cordonnier

C’est tout bête, mais j’avoue que je ne le faisait plus : payer 25 euros pour refaire faire une semelle d’une paire achetée seulement 30 euros chez Zara ? Nous sommes vraiment dans la mode du jetable, et j’avais envie de me détacher de cela. Je n’achète plus que des chaussures de qualité, en cuir, que j’emmène chez le cordonnier dès que la semelle s’abîme. Ainsi, une paire de derbies me coûte dans les 100 euros à l’achat, puis 25 euros de cordonnier à mi-parcours, pour me durer facilement trois ans, voire quatre. Une paire à 30 euros me dure 6 mois, sur trois ans, faîtes le calcul : 125 euros contre 180 pour les paires de moindre qualité. La qualité ne coûte ainsi pas plus cher ! Moi qui ai souvent mal aux pieds, je suis heureuse de pouvoir garder longtemps une paire de chaussures que j’ai déjà faite à mon pied, sans trop devoir passer par l’étape douloureuse des chaussures neuves.

Prendre soin de ses chaussures en cuir

  • 5 – Repriser les chaussettes et les collants

     Franchement, c’est quelque chose que j’avais complètement zappé de ma vie, la fameuse étape du reprisage lorsque l’on découvre un trou dans sa chaussette … Et pourtant, ça prend vraiment deux minutes, le soir devant la télé (au lieu de scroller sur instagram). J’utilise une petite balle de ping pong, et il suffit d’une petite recherche sur internet pour suivre la technique (merci youtube) ! Aussi, j’ai décidé d’investir dans des chaussettes de qualité, en laine et en cachemire, pour pouvoir les garder encore plus longtemps et les repriser plus facilement si besoin.

  • 6 – Ranger ses vêtements avec soin

     Un pull sur cintre qui se déforme, une dentelle délicate qui s’accroche dans une boucle de jeans, des sacs en cuir avec un mauvais plis … aimer la mode, pour moi, ça passe aussi par le soin que j’accorde au rangement de mes vêtements. Pour ne pas abîmer les matières, je plie soigneusement les vêtements, les range par teintes pour éviter les transferts de couleur, suspend sur cintre les matières délicates, range les chaussures sur des étagères avec des embauchoirs pour les plus fragiles … Je range également mes sacs de manière à ce qu’ils ne se déforment pas : je rempli le dustbag fournis avec de papier et le glisse dans le sac avant de le poser sur une étagère. Il est très rapide à retirer lorsque je choisis un sac le matin. Il vaut mieux privilégier des cintres un peu épais, tels que les cintres en bois, plutôt que des ultra fins en plastique ou métal : même s’ils permettent de gagner de la place, ils marquent le linge et peuvent casser les fibres. Je fais également attention aux bijoux précieux : l’or et l’argent se rayent en présence de matières plus dures telles que l’acier, les perles aiment les environnements humides (je les conserve dans la salle de bain), les chaînes fines de colliers emmêlés peuvent casser … Enfin, il vaut mieux éviter de laisser des vêtements sales trop longtemps trainer dans le panier à linge, car la sueur et les bactéries qui se développent peuvent abîmer les fibres et les décolorer.

Ranger ses sacs à main

  • 7 – Reteindre ses vêtements

     Un noir qui a passé ? Même en utilisant une lessive soi-disant protectrice des couleurs foncées, le noir a tendance à griser après quelques temps … N’hésitez pas à le reteindre ! Un tour en machine avec un produit de teinture, et tout ressortira comme neuf ! J’ai également reteint des jeans bleus tachés en noir. Vous pouvez également blanchir du linge : un peu de javel diluée pour le lin ou le coton, ou de l’eau oxygénée pour les textiles plus délicats vous aiderons à venir à bout de la grisaille ou des tâches jaunes. Il est très facile de suivre des recettes de grand-mère dénichées sur internet pour récupérer un vêtement tâché ou dont la couleur à passé, plutôt que de le jeter s’il est encore en bon état.

  • 8 – Protéger des mites

     Comme je privilégie les matières naturelles, je fais très attentions aux célèbres mites qui peuvent faire des trous dans nos pulls en laine. Il existe des cintres en cèdre rouge qui éloignent les indésirables. Pour ma part, j’ai placé des boules de cèdre rouge dans mes tiroirs et penderies : j’adore l’odeur qui se dégage de mes placards, et je protège mes affaires. Il est possible de réactiver l’odeur du cèdre en frottant de temps en temps les boules avec du papier abrasif : simple, efficace, écolo.

boule-cedre-antimites

separateur

    Voilà ! 8 petites astuces pleines de bon sens, qui je l’espère vous seront utiles ! Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

A très vite !

 

 

Article précédent

Articles similaires

Pas de commentaire

Répondre